La disparition de Pierre Rabhi qui appelait à « la sobriété heureuse » et à la prise de conscience des hommes de l’urgence écologique. / Signes des temps